Cascades de glace

Un gel intense pendant trois semaines a figé les cascades du Hérisson, près de Lons-le Saulnier (39). Cet évènement ne s’était pas produit depuis 25 ans.

Le ruisseau lui-même semble gelé, mais le courant sous la glace a sculpté de somptueuses dentelles.

Des stalagtites pendent tout au long des bords de la vallée encaissée, formant même une gigantesque colonne près du Grand Saut.

Lorsque la vallée s’élargit, le contraste est frappant entre les côtés exposés ou non au soleil.

Non loin de là, la cascade de la reculée [[Une reculée est un terme qui désigne une échancrure prononcée dans un plateau calcaire du Jura

]] de Baume les Messieurs est elle aussi en grande partie gelée.

Mais dans les gours [[Les gours sont issus de dépôts de calcite : l’eau souterraine dissout le carbonate de calcium du sous-sol. Lorsque l’alimentation en eau est suffisamment faible, la concentration en calcite augmente et celle-ci se dépose aux abords de la “flaque” en augmentant le niveau de l’eau.

]] , l’eau n’est pas prise par le gel.

Ce contenu a été publié dans Évènements. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.