Visite au Musée de Montbéliard

A la découverte des mondes disparus

La SHND en visite au musée [[Le muséum Cuvier est installé dans le Château des Ducs de Wurtemberg qui date du XVIII° siècle]]

Au cœur de la ville de Montbéliard. Il fut, pendant 4 siècles la résidence des ducs de Wurtemberg. Il abrite aujourd’hui un musée dont la partie « histoire
naturelle » regroupe principalement des collections rassemblées par Georges Cuvier, l’enfant du pays de Montbéliard, célèbre scientifique du 19°siècle.

Cette visite guidée par le responsable de la conservation des collections du Musée d’histoire Naturelle, Thierry Malvesy [[Thierry Malvesy est responsable des collections au Musée d’histoire Naturelle du Château
de Montbeliard]]
nous a permis de visiter la galerie Cuvier récemment entièrement rénovée, l’exposition « RAHAN » qui met en scène le célèbre héros de BD dans le cadre du site préhistorique de Romain-la-Roche [[Romain-la-Roche se situe entre Baume-les-Dames et Rougemont, dans le département du Doubs]] (communauté de communes de Rougemont – Doubs) et participer à un atelier de taille de silex, animé par Nicolas Audebert.

Galerie Cuvier


L’ensemble des collections paléontologiques se trouve dans la Galerie d’Histoire Naturelle « Georges Cuvier », dans :
la salle « Georges Cuvier » [[Georges Cuvier célèbre naturaliste, né à Montbéliard en 1769 et mort à Paris en 1832]] évoque sa vie et son œuvre, par la reconstitution de son cabinet de travail dans l’ambiance du premier empire.
La salle de l’« Evolution biologique », œuvre de Thierry Malvesy et son équipe, offre une image de la théorie de l’évolution, grâce à des montages et une échelle des temps géologiques en volume.

Des millions et milliards d’années d’évolution et 2 millions d’espèces vivantes sont référencées à ce jour…

Espace « paléontologie régionale », regroupe des collections et le patrimoine paléontologique local, comme le Carbonifère de Ronchamp (-300 millions d’années), l’Ichtyosaure un fossile de Noirefontaine [[Découvert par Jean-Claude Frickert, ce reptile marin “Eurhinosaurus longirostris” vivait il y a environ 180 millions d’années. Les reptiles marins n’étaient pas des dinosaures]] (-180 millions d’années ), les squelettes, le Dinosaure de Plaimbois du Miroir (-150 millions d’années), les Poissons de Froidefontaine (-35 millions d’années), les Mammouths de Romain-la-Roche (-150 000 ans) et les Ours de Gondenans-les Moulins (-20 000 ans) Toutes ces collections, par une mise en scène de reconstitutions grandeur nature, de fresques murales, sans compter une superbe carte géologique du pays de Montbéliard, sur laquelle nous marchons, nous transportent dans le temps.

« La faune de Franche-Comté », les quatre saisons en Franche-Comté et la vie des animaux sauvages, sans oublier les poissons et la vache montbéliarde dans son étable.
– On quitte le circuit par une petite galerie, hommage aux naturalistes, dont Charles Contejean [[Charles Contejean (1932–1899), premier conservateur du musée]] et Lucien Quélet [[Lucien Quélet, père de la mycologie scientifique et premier président de la Société Mycologique de France]]

D’autres salles regroupent les collections (112 000 échantillons) comme celles de :
« Georges Louis Duvernoy », qui regroupe la minéralogie, la pétrographie et la paléontologie.
« Charles Louis Contejean », avec les collections paléontologiques d’invertébrés, autrefois à l’Université de Franche-Comté. des collections de fossiles de l’aven de Romain-la-Roche et de Verganne.

La dent de gauche est la plus vieille dent française, d’un enfant de moins de 4 ans et datée de – 450 000 ans, du site de Verganne.
Celle de droite, la plus jeune, est un bourgeon dentaire de bébé mammouth du site de Romain-la-Roche.

Puis, c’est la salle zoologique et botanique « Emile Oustalet » et ses herbiers et collections zoologiques
Sans oublier la bibliothèque dans la salle « Lucien Quélet ».

Rahan, héros de la préhistoire

L’exposition temporaire (jusqu’au 27 février 2011) sur le thème de RAHAN est montée à partir de l’œuvre des scénaristes Roger et Jean-François Lécureux et du dessinateur André Chéret qui, dans leur dernier album mettent en scène leur héros dans le cadre local de Romain la Roche. Le visiteur peut admirer planches et vignettes originales des auteurs de la BD, fresques et objets récoltés par les collectionneurs.

Elle propose un regard didactique sur la préhistoire avec une mise en scène très réaliste de l’époque avec des animaux reconstitués (mammouth, tigres à dents de sabre, rhinocéros laineux… petits mammifères, oiseaux…).

Site paléontologique de Romain-la-Roche

Du site préhistorique de Romain-la-Roche, les premières découvertes datent de 1978. Un squelette quasi complet d’une femelle rhinocéros est découvert en 1983 et depuis 11 ans de fouilles, l’association Archéo-Faune Comtoise, continue l’aventure scientifique avec le muséum Cuvier.

Un atelier « taille de silex »

Le jour de notre visite une animation « taille de silex » était proposée par Nicolas Audebert, des « ateliers paléo », invité au musée.

Récemment Thierry Malvesy et ses collaborateurs ont redonné une nouvelle vie à ces collections en rénovant de façon magistrale la galerie CUVIER.

La culture et l’humour de Thierry Malvesy donnent un charme très particulier à cette promenade au cœur de la vie et l’œuvre de Georges Cuvier.

La galerie Cuvier bénéficie d’un décor particulièrement réussi, qu’il s’agisse de l’espace évoquant Georges Cuvier lui même, très 19°, que des salles sur l’évolution toutes en relation avec le travail du scientifique.

Mais la « touche » de Thierry Malvesy est partout et apporte un caractère
très actuel bien en phase avec les théories en vogue aujourd’hui.

Les images qui accompagnent cette rapide présentation, prises lors de notre visite, vous inciterons, nous le souhaitons, à partir à la rencontre et de Rahan (présent jusqu’en février 2011) et de Georges Cuvier ainsi que ses prédécesseurs et successeurs, naturalistes éminents du« pays de Montbéliard ».

Ce contenu a été publié dans Évènements. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.