Mardi 24 janvier 2017 : Conférence sur le Parc naturel de Chobé, par Thérèse & Bernard VIARD

En complément à notre Assemblée générale, et avant la galette…

“Au fil de la rivière Chobé…”, un compte rendu en images d’une virée naturaliste de Thérèse et Bernard dans le nord du Botswana

En quelques dizaines de clichés bien choisis, Thérèse et Bernard nous emmèneront dans cet extraordinaire parc naturel à la recherche de la grande faune et des paysages encore conservés, d’une biodiversité unique.

Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici deux – et même trois ! ! ! – des très nombreuses espèces vivantes que l’on peut y rencontrer en descendant la rivière Chobé, qui a donné son nom au parc…

Les buffles du Cap (Syncerus cafer) sont omniprésents, et ici semblent fort placides, mais sont classés parmi les plus dangereux animaux du parc… Fortement armés, et souvent d’une masse de pas loin de 700 à 800 kg, ils en imposent tout naturellement.
Toutefois ils ne sont pas seuls dans l’image, et à titre de test naturaliste, les observateurs avisés l’analyseront à cet égard avec attention (cf. plus loin : “Alors, l’aviez-vous vu ? “).

Le jabiru du Sénégal (Ephippiorhynchus senegalensis) est l’une des nombreuses espèces de “cigognes” africaines. Sa livrée noire et blanche et son bec remarquablement coloré attirent immédiatement l’attention, d’autant que l’oiseau est assez peu farouche et de bonne taille.

Alors, l’aviez-vous vu ?*
Sur le dos d’un buffle paisible, à droite de l’image ci-dessus, un oiseau est posé : un zoom sur la bestiole montre (voir ci-dessous) qu’il s’agit d’un pique-boeuf (Buphanus africanus) dont le “travail” est de débarrasser de leurs parasites incrustés dans la peau les grands herbivores de la savane ; ce rôle de “nettoyeur” est apprécié des mammifères qui acceptent de porter même quelques dizaines d’oiseaux sur leur dos, et ils sont suffisamment en confiance pour les laisser nettoyer même la région pourtant sensible des paupières !

La rivière et son proche environnement est évidemment un lieu où se concentrent certaines activités essentielles, la pêche bien sûr et les jeux de baignade.
Un voyage très enrichissant où se mélangent voire se télescopent naturalité, traditions et modernité…

Ce contenu a été publié dans Évènements. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.