Un mois en Asie du Sud Est : Thaïlande-Laos­

Conférence  SHND par Jean-Yves CRETIN
Mardi 8 octobre 2019, 20 h 30 à l’amphi A, bâtiment de métrologie de l’UFR Sciences & Techniques de la Bouloie, route de Gray à Besançon

ENTREE LIBRE ET GRATUITE

Cette conférence sera présentée par Jean Yves Crétin, naturaliste averti, enseignant chercheur retraité de l’Université de Franche-Comté.


Résumé
Pour une excellente raison familiale, nous avons eu l’opportunité de passer près d’un mois dans cette région du monde, et sans craindre la barrière linguistique.

Accompagnés par des laotiens connaissant bien ces deux pays, et reçus dans les familles, nous avons pu découvrir ces gens, leur manière d’être, et bien sûr contempler cette nature si originale, profondément modifiée par une occupation de l’espace en constante augmentation.
Même si ce n’est que de manière non approfondie car tant de choses nous ont échappé, c’est ce périple en « terre inconnue » (pour nous) où le bouddhisme est roi que nous vous proposons.
Deux pays riches d’une nature encore en partie méconnue, exploitée jusqu’ici pour les besoins essentiels des populations, mais soumise à des projets de développements risqués d’un point de vue écologique.
Arrivés à Bangkok en plein hiver (mais il faut relativiser : il y faisait tout de même 28 ° le soir !), nous avons visité surtout cette région du golfe de Thaïlande, allant vers l’ouest jusqu’à la frontière avec le Myanmar, vers l’est jusqu’au Cambodge avec l’île de Ko Chang («l’île des éléphants»).
Puis nous avons filé vers le Laos, de l’autre côté du Mae Nam Khong (littéralement «Khong mère des eaux», le Mékong) vers Vientiane et Vang Vieng.
A cette saison, la nature est comme chez nous « en sommeil » malgré la clémence du climat, avec peu d’oiseaux (sinon les sédentaires), très peu d’insectes (mais nous avons pu nous délecter de larves diverses, de fourmis, de criquets…), et une végétation par endroit luxuriante où tout nous était pratiquement inconnu…
Vivant avec les laotiens, souriants et accueillants, nous avons découvert également un mo-de d’alimentation très original, bien loin des traditionnels «nems» et autres «samoussas» comme de notre façon de faire !
Dépaysement assuré. Une seule envie ? Y retourner, bien sûr…

Ce contenu a été publié dans SHND. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.