Les séismes en Franche-Comté sont-ils anecdotiques ?

Cycle des Rendez-vous de chrono-environnement par Julie ALBARIC
Lundi 9 décembre 2019 à 20 h, au petit Kursaal à Besançon.

Dans cette série annuelle de conférences, le Labo de Chrono-environnement se propose, en association avec la Société d’histoire naturelle du Doubs, de faire découvrir ses activités de recherche à partir de causeries dédiées au grand public.

ENTREE LIBRE ET GRATUITE

Julie Albaric est enseignante-chercheuse à l’Université de Franche-Comté. Elle étudie la structure du sous-sol et sa déformation à partir des enregistrements des ondes sismiques générées par les séismes ou l’activité humaine.

Résumé
Grâce à la densification des réseaux d’observation et aux progrès des techniques sismologiques, on s’est aperçu que l’écorce terrestre était sans cesse en train de se déformer, qu’une multitude de tremblements de terre se produisait quotidiennement. Ces séismes résultent de la fracturation des roches par des processus naturels (mouvement des plaques tectoniques, migration des fluides dans le sous-sol…) ou sont induits par l’activité humaine (barrages, tirs de carrières, essais nucléaires, fracturation hydraulique…).
La Franche-Comté ne fait pas exception, elle est en effet régulièrement affectée par des séismes parfois importants au regard de la France métropolitaine, comme en témoigne l’occurrence du séisme de Roulans de magnitude 5.1 en 2004.
L’objectif de cette conférence est de présenter l’état des connaissances sur l’origine de cette sismicité, sur les déformations que subit le sous-sol de la région et sur leurs conséquences, tout en expliquant les méthodes utilisées pour l’étudier.

Ce contenu a été publié dans Associés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.