Passe à aprons

Par Jean-Pierre Hérold
A Chenecey, en Loue moyenne, au niveau de la prise d’eau de la ville de Besançon, des travaux de terrassement, pour un coût de travaux de 495 500 euros, modifient un barrage afin de permettre le passage de l’espèce endémique : l’Apron du Rhône (Zingel asper).


En effet les quelques populations d’Apron survivantes dans la Loue moyenne sont isolées par des barrages infranchissables pour elles. Isolées ces populations risquent des difficultés de reproduction et/ou des problèmes liés à cet isolement. 

Un Plan National Apron prévoit une reconnexion des sites :
« Histoire d’une sauvegarde : l’apron du Rhône »

A côté de ce travail de déconfinement de l’apron, n’oublions pas la préservation des milieux aquatiques par la mise aux normes des Stations d’épuration. La Loue en étiage sévère est très malade de la pollution par l’azote et le phosphore qui provoque des proliférations d’algues. Ce colmatage des fonds est dramatique pour l’apron comme pour de nombreuses espèces d’invertébrés et de poissons. 

Et pour plus d’informations sur ces pollutions
https ://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/vallee-de-la-loue/

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.